ALERTE!!!!!! LA PEUR BLEUE DES POPULATIONS DU QUARTIER CARRIÈRE DE MAKÉNÉNÉ

ALERTE!!!!!!
LA PEUR BLEUE DES POPULATIONS DU QUARTIER CARRIÈRE DE MAKÉNÉNÉ.
 Le quotidien des populations du quartier "carrière"  a changé depuis le mois d'octobre dernier. Les habitants de ce quartier sont dans  le  "qui vive". Il y a trois mois la chute d'un poteau électrique au niveau de l'école catholique a créé un effet d'entraînement sur plusieurs autres poteaux(déjà défectueux) et la conséquence on la connait, plusieurs fils électriques jonchent les routes de ce quartier (images), certains poteaux électriques défectueux sont supportés par des toitures des maisons, les compteurs sont installés à même le sol.  Abandonnées à elles-mêmes et ce malgré de nombreuses interpellations à l'endroit de la société en charge de la fourniture d'énergie au Cameroun, les populations ont fait recours à  certaines personnes, qui  au péril de leur vie ont pu connecter certains ménages sous le nez et la barbe des agents de ladite société, qui malgré le danger permanent dans lequel se trouvent les populations n'ont pas failli à leurs d'obligations qui sont celles de relever les consommations et de distribuer les quittances. Quelle cruauté!!! Comment comprendre qu'une société qui clame chaque jour  qu'on doit prendre des précautions face aux fils électriques qui jonchent le sol peut elle laisser pendant 90 jours ces fils électriques alimentés de surcroît dans un quartier où cohabitent enfants, femmes, hommes? Pourquoi la sécurité des populations de ce quartier est elle  reléguée au second plan? À ce jour on a eu un cas d'électrisation, car ces fils sont blessés à cause des passages répétés des motos et voitures. Attend t on un cas d'électrocution (mort d'homme) pour prendre des mesures nécessaires ? 
Nous interpellons la société en charge de la fourniture d'énergie au Cameroun et surtout le chef de réseau de Ndikinimeki de trouver dans l'immédiat une solution à ce problème afin de permettre à ces populations de vaquer en toute quiétude à leurs occupations car leurs vies sont en danger.  L'une des  responsabilités sociales est d'assurer la sécurité des abandonnés et populations. Que chaque entité où qu'elle soit prenne ses responsabilités. 
" NE RIEN DIRE POUR NUIRE , NE RIEN TAIRE POUR PLAIRE" 
#PROTEGEONSNOSPOPULATIONS
LES IMAGES CI DESSOUS

Ndikinimeki: Forage en construction à Ndema-Aviation.

Projet financé jusqu´à l´heure par l´association Nikoul (Paris) est en bonne marche comme le prouvent les images ci-dessous.

 

Munen a motè!


Tournée de prise de contact du Préfet du Nkam

Monsieur François Amougou, Préfet du Nkam effectuera du 11 au 14 décembre 2018, une tournée de prise de contact dans son territoire de commandement constitué des arrondissements de Yabassi, Nord-Makombe, Yingui et de Nkondjock.

 

S´agissant de l´arrondissement de Yingui particulièrement, le préfet et sa suite visiteront les 05 cantons que sont Ndoktouna, Lognanga, Ndikbikiat et Ndem selon le programme détaillé ci-dessous.

 

YINGUI est une commune du département du NKAM dans la région du Littoral. YINGUI se trouve à 53 Km de YABASSI et à 130 Km environ de Douala. Elle est située entre le 4ème et le 5ème degré de latitude nord et entre le méridien 11°3’ du coté nord-ouest et le méridien 4°35’ vers le sud.

 

YINGUI est limitée au Nord par le NORD MAKOMBE, au Nord-Est par NDIKINIMEKI, au Sud et à l’Ouest par YABASSI, à l’Est par NGAMBE.

 

La commune de YINGUI a été créée en 1970, puis rattachée à YABASSI. Elle a été éclatée par la suite et restaurée en 1997. Elle compte 5 cantons (Ndiktouna, Ndikbanol, Ndikbiakat, Ndiknanga et Ndem), seuls 4 sont effectivement habités.

 

Pour des raisons liées à la guerre et à l’exode rural, la population de l’arrondissement a décru au fil des ans. Depuis 1933, on est passé de 15 000 âmes à près de 5 000 aujourd’hui qui y vivent de façon permanente. Compte tenu de la présence effective de la population, Yingui compte 14 villages et le centre urbain.